Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    Un nouveau Serment du Jeu de paume pour refonder notre société

    mercredi 27 octobre 2010

    Partagez l'article

    Jacques Cheminade
    répond à vos questions

    En direct - Tous les mois

    Prochain Live
    jeudi 15 décembre à 19h30

    Page spéciale

    Déclaration de Jacques Cheminade

    Paris, le 27 octobre – Atteintes intolérables au droit d’informer, procureur se procurant les listes d’appels téléphoniques de journalistes, services de contre-espionnage se procurant les facturations détaillées du conseiller pénal du ministre de la Justice, partout la confusion des genres, les conflits d’intérêt et le règne de passe-droits : ce sont les convulsions d’un Etat et d’une société malades auxquelles on assiste, et dont l’affaire Bettencourt est le révélateur.

    Dans la rue, la présence de policiers en exercice camouflés sous des badges syndicaux ne fait aucun doute. Si les dénonciations virulentes de certaines personnalités politiques d’opposition sont excessives dans leur langage et jettent de l’huile sur le feu, il n’en reste pas moins que l’Etat de droit se trouve menacé.

    Monsieur Hortefeux juge, dans ce contexte, que protester revient à porter atteinte à l’honneur de la police. Il se trompe. C’est plus simplement remettre en cause la gouvernance de ce gouvernement, sa façon de faire de la politique et d’agir sans discernement.

    Quand ceux d’en haut ne respectent plus leurs propres lois, ceux d’en bas perdent confiance et se révoltent. Surtout lorsqu’ils comprennent que les Etats renflouent les établissements financiers et épargnent les casinos banquiers qui ont fraudé et fauté, tout en imposant l’austérité au peuple et s’efforçant de piller son épargne.

    Nous y sommes. L’enjeu est le vouloir vivre en commun. Il reste à alimenter la colère avec une vision positive. C’est notre effort. C’est l’objectif de mon projet. Pour inspirer un nouveau Serment du Jeu de paume refondant les moyens d’inventer, de créer et de mieux vivre ensemble.