Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    Quand Complément d’enquête refait les poubelles

    samedi 3 mars 2012

    Partagez l'article

    Jacques Cheminade
    répond à vos questions

    En direct - Tous les mois

    Prochain Live
    jeudi 15 décembre à 19h30

    Page spéciale

    Déclaration de Jacques Cheminade

    Paris, le 2 mars 2012 — Le programme que M. Benoît Duquesne vient de présenter sur France 2 concernant ma campagne présidentielle appelle deux commentaires.

    Le premier est que certains réseaux français n’ont pas abandonné l’idée de m’éliminer de la vie politique. Ils bégayent la même chanson qu’en 1995, sans s’apercevoir que le monde a beaucoup, beaucoup changé.

    Le second est qu’ils font très très mal leur travail. M. Duquesne en procureur moral prête autant à rire qu’un chien de garde s’efforçant de faire des tours de cirque en attendant son sucre. Monter tout un programme qu’il tente de rendre attentatoire à mon honneur et à ma considération, sans même mentionner le rejet scandaleux de mon compte de campagne en 1995, relève au mieux de la farce, alors que ses services disposaient de tous les éléments de jugement.

    Personne, parmi ceux qui me connaissent ou qui savent où en sont arrivées les choses en France, ne peut croire un instant à ce montage à sens unique. L’insulte qui est faite à plus de 500 maires, en prétendant qu’ils auraient pu soutenir la candidature de ce qui est montré ici, dépasse les bornes de la décence. Plusieurs maires filmés lors du reportage ont d’ailleurs été exclus du programme ou censurés.

    La présentation caricaturale de Lyndon LaRouche semble être devenue une spécialité de notre cuisine nationale épicée à la sauce financière anglaise. Au moment où le système financier et monétaire international se désintègre, où l’Europe se décompose et où le monde fait face à un risque de guerre, je ne peux que rire de tant de stupidité satisfaite. Cependant, l’état d’esprit que reflète ce programme me fait craindre encore davantage les égarements de la politique de mon pays.

    - Vidéo : Notre mise au point sur Complément d’enquête du 1er mars 2012