Se libérer de l'occupation financière

2013 – La pétition de S&P progrès en faveur d’une séparation stricte des métiers de banque obtient l’adhésion de 250 maires et de 2 départements. 200 parlementaires rencontrés par lui et ses proches.

Partagez l'article

Jacques Cheminade
répond à vos questions

En direct - Tous les mois

Dernier Live
jeudi 9 février à 19h30

Page spéciale

Lancé en juillet 2012, l’Appel à un Glass-Steagall Global a recueilli les signatures de 262 élus et 17 économistes en faveur d’une vraie politique de séparation bancaire, menant vers un système de crédit productif public finançant les investissements d’avenir.

Si la Loi bancaire de Pierre Moscovici – une trahison du peuple – a certes été adoptée en 2013, le combat ne s’est pas s’arrêté.

Aux Etats-Unis, trois propositions de loi pour rétablir le Glass-Steagall Act de Roosevelt sont toujours au cœur des débats à Washington. En Italie, elles sont au nombre de quatre, et le ministre des finances s’y est même déclaré favorable début 2016.
En France, 41 communes, 2 départements et une région ont voté un voeu en conseil pour qu’une loi de séparation stricte des banques remplace immédiatement la fausse réforme bancaire du 18 juillet 2013.

Solidarité & progrès, le parti fondé par Jacques Cheminade, met à disposition des citoyens et des parlementaires sa propre proposition de loi prête à l’emploi.

PDF - 904 ko
PDF - 229.3 ko

...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Rejoignez la campagne !