Libérons-nous de l'occupation financière

JC2017 : je comprends la colère du port du Havre

mercredi 18 janvier

Partagez l'article

Jacques Cheminade
répond à vos questions

En direct - Tous les mois

Dernier Live
jeudi 9 février à 19h30

Page spéciale

Le 5 janvier, l’Union maritime et portuaire du Havre (UMEP), qui rassemble 600 entreprises et compte 22 000 salariés, a soumis aux candidats à l’élection présidentielle son « plan stratégique 2050 », véritable « plan Marshall » visant à sauvegarder et développer le port du Havre et l’axe Seine dans son ensemble.

Je partage l’inquiétude des professionnels qui constatent que la France maritime et portuaire est quasiment absente à Bruxelles.

Or, Avec le lancement des travaux du canal Seine-Nord Europe, qui reliera Paris au nord de l’Europe par un canal grand gabarit, Le Havre sera brutalement mis en concurrence avec les grands ports belges et néerlandais : Zeebrugge, Anvers, Rotterdam et Amsterdam.

Je comprends la colère de l’UMEP et je soutiens les objectifs de son plan en faveur d’un investissement conséquent visant à optimiser les capacités du port du Havre et les grandes artères de transport qui le relient à son hinterland. Elles s’inscrivent dans ma propre proposition pour un « nouveau Plan Freycinet » visant à redynamiser l’ensemble de nos infrastructures.


Rejoignez la campagne !