Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    ERT/Grèce : Non à l’Europe totalitaire de la destroïka !

    mercredi 12 juin 2013

    Partagez l'article

    Jacques Cheminade
    répond à vos questions

    En direct - Tous les mois

    Prochain Live
    jeudi 15 décembre à 19h30

    Page spéciale

    Déclaration de Jacques Cheminade

    Paris, le 12 juin 2013 — La fermeture par décret de l’audiovisuel public grec accentue la fuite en avant du gouvernement vers un ordre totalitaire. Que cette mesure ait été soutenue par le parti nazi Aube Dorée est significatif du moment de l’histoire auquel nous sommes parvenus.

    Les principaux responsables en sont les gouvernements des pays membres de l’Union européenne, qui parrainent la Troïka et sa politique d’austérité destructrice. Ce qui arrive à la Grèce n’est pas un problème grec, mais une étape tragique de ce qui peut arriver demain aux autres pays européens, si nous ne faisons pas face.

    Notre combat pour arrêter l’austérité passe par l’annulation des dettes illégitimes qu’on veut faire payer aux peuples, en coupant les banques en deux et donc en arrêtant de renflouer les criminels financiers. Il faut toucher nos ennemis au cœur de leur dispositif, celui de l’oligarchie qui promeut le féodalisme financier.