Libérons-nous de l'occupation financière
  • J’agis !
  • Archives

    Communiqué en réponse à l’article du Monde : « L’affaire Karachi, bonne surprise du candidat Cheminade »

    jeudi 2 décembre 2010

    Partagez l'article

    Jacques Cheminade
    répond à vos questions

    En direct - Tous les mois

    Prochain Live
    jeudi 15 décembre à 19h30

    Page spéciale

    Communiqué de la campagne présidentielle de Jacques Cheminade 2012

    Paris, le 2 décembre 2010 – Sur son site internet, Le Monde consacre un article au « candidat Cheminade », craignant sans doute que le scandale Karachi levant le voile sur les petits arrangements du Conseil constitutionnel de 1995, propulse de nouveau Jacques Cheminade sur le devant de la scène politique.

    On doit toutefois déplorer que le grand quotidien de référence français n’évoque à aucun moment le pourquoi de l’acharnement contre Jacques Cheminade, puisque Le Monde reconnaît par ailleurs qu’il a été de fait ruiné par le rejet de son compte de campagne en 1995, et que 15 ans après, l’Etat français le poursuit encore. « Mes idées sont la cause de mes ennuis » fait savoir Jacques Cheminade, qui en 1995 avait mis en garde les Français contre le « cancer financier » et qui propose dans sa campagne pour 2012 la mise en faillite organisée des spéculateurs et la séparation des banques d’affaires et banques de dépôt pour protéger l’épargne et les prêts à l’économie réelle.

    « Il y a une muraille de feu, a-t-il ajouté, entre ceux qui défendent le système monétariste dont ils bénéficient, se livrant aujourd’hui à un carnage social, et ceux qui combattent pour le principe du gouvernement « du peuple, par le peuple et pour le peuple » inscrit dans l’article 2 de notre Constitution. »