Se libérer de l'occupation financière
Archives

Alternative II

dimanche 8 mai 2011

Partagez l'article

Jacques Cheminade
répond à vos questions

En direct - Tous les mois

Dernier Live
jeudi 9 février à 19h30

Page spéciale

Dans mon éditorial précédent, j’ai montré la nécessité de séparer les métiers de banque d’affaires et ceux de banque de dépôt et de crédit. L’objectif est de porter un coup d’arrêt à l’émission de fausse monnaie, ce qui permettra de dégager le terrain pour mettre en place de grands projets de développement redonnant priorité à l’équipement de l’homme et de la nature, en vue du bien commun des peuples existants et des générations à naître.

Tant que cela ne sera pas fait, nous continuerons à aller droit dans le mur.

Au sein de l’Union européenne (UE), alors que le peuple grec se trouve soumis à une austérité cruelle et destructrice, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy proposent la nomination de Mario Draghi à la tête de la Banque centrale européenne « parce qu’il est excellent » , comme vient de le dire notre Président à L’Express . Or qui est Mario Draghi ? Il a été pendant quatre ans vice-président de Goldman Sachs International à Londres ! Goldman Sachs est la banque qui, en 2001, a indiqué au gouvernement grec d’alors comment maquiller ses comptes pour pouvoir entrer dans l’UE et en 2010, a organisé la spéculation contre son propre client pour gagner des sommes astronomiques en achetant des assurances (CDS) couvrant le risque qu’il représentait ! Mario Draghi prétend qu’il n’est pour rien dans cette affaire, ce qui au mieux prouverait son incompétence totale. Cependant, il a été très compétent comme homme orchestre des privatisations en Italie, en faveur d’intérêts anglo-américains. Son pedigree est attesté par le rôle qu’il a joué lors de la réunion sur le yacht Britannia, le 2 juin 1992, pour dépouiller son propre pays. Il est aujourd’hui le favori de The Economist et du quotidien de la City, le Financial Times .

En même temps, la Commission consultative scientifique sur les changements globaux de l’environnement (WGBU) du gouvernement allemand vient de publier un rapport sur la « Transition mondiale – Contrat social pour une grande transformation », qui propose le renoncement à la fission nucléaire, l’arrêt de la recherche sur la fusion et une « décarbonisation » énergétique impliquant l’élimination complète du pétrole, du gaz et du charbon ! Il exige le recours unique aux « énergies renouvelables » en 2050, c’est-à-dire aux éoliennes, au solaire, à la géothermie et au « lunaire » (marémotrice). Angela Merkel et les autorités allemandes doivent prendre une décision sur l’arrêt du nucléaire dans leur pays avant le 17 juin. C’est dire que le processus de décision est en cours. Hans Joachim Schellnhuber, président de la commission allemande, a travaillé de très près avec David King, le principal conseiller scientifique de Tony Blair, et John Holdren, le conseiller scientifique de Barack Obama. Il s’agit donc d’un projet qui ne se limite pas à l’Allemagne, et qui est celui de l’oligarchie britannique, princes Charles et Philip en tête. Ce projet implique une politique féroce de dépopulation : la finance folle alliée à une écologie devenue folle pour sauver l’oligarchie au détriment du monde.

L’élection présidentielle française s’inscrit dans ce projet. D’un côté Nicolas Sarkozy, supplétif de cette finance folle, et de l’autre le candidat socialiste, abandonnant le nucléaire sous influence écologiste. Avec en repoussoir Marine Le Pen, qui propose le repli national-monétariste, stigmatise l’immigration et n’attaque jamais la City. L’oligarchie voudrait que les jeux soient ainsi faits.

Ma candidature vise à briser cette règle du jeu. Mettre l’argent au service de grands projets de développement mutuel est la seule voie pour rétablir l’espérance. Ne pas se battre pour cette cause de l’humanité ou égarer les esprits revient à admettre que l’histoire du monde fini commence, avec pour perspective la guerre de tous contre tous.

Jacques Cheminade

...suivez Jacques Cheminade sur les réseaux sociaux :

Rejoignez la campagne !